• Quelques nébuleuses

    S'il y a des mots que vous ne comprenez pas cliquez ici

     

    Les nébuleuses planétaires :

    Une nébuleuse planétaire est un objet astronomique qui ressemble à un disque d'aspect nébuleux (lorsqu'il est observé à basse résolution) en d'autre thermes à un nuage. En raison de cet aspect, semblable à celui des planètes, l'adjectif « planétaire » lui a été attaché, et il a été depuis maintenu pour conserver l'uniformité historique. À partir d'observations plus détaillées (en particulier spectroscopiques), on sait maintenant que les nébuleuses planétaires n'ont en fait aucun rapport avec les planètes.

    Source : Wikipédia: nébuleuse planétaire

    Les rémanents de supernovae : 

    On appelle rémanent de supernova la matière éjectée lors de l'explosion d'une étoile en supernovae. Il existe deux voies possibles qui aboutissent à la création d'un rémanent :

     

    • Une étoile massive cessant de générer de l'énergie par l'intermédiaire de la fusion de son cœur, et finissant par s'effondrer sous l'effet de sa propre gravité. On parle de supernovae à effondrement de cœur, au centre duquel se trouve un résidu compact (étoile à neutrons ou trou noir). Alors que l'étoile massive fait plus de 8 masses solaires(=8x la masse du Soleil), le résidu compact fait de l'ordre de 1,5 masse solaire.

     

    • Une naine blanche ayant accumulé assez de matière provenant d'une étoile voisine ou entrant en collision avec celle-ci pour atteindre la masse critique qui engendre une explosion thermonucléaire. On parle de supernova thermonucléaire. Dans le cas où il y a accrétion de matière et non collision, l'étoile compagnon peut éventuellement survivre à l'explosion. L'étoile qui explose est par contre totalement détruite, sans laisser de résidu compact derrière elle. 

    Source : Wikipédia: rémanent de supernovae

     

    Les nébuleuses en émission :

    Les nébuleuses en émission sont des types de nébuleuses composées de gaz (ionisé) et de poussière. Elle émettent des lumières de couleurs variées (d'où leur nom).

    Elle peuvent être :

     

    ·         Un rémanent de supernovae.

     

    ·         Des régions d'activité intense où se forment les étoiles (Des régions HII).

     

    ·         Une nébuleuse planétaire...

    Source : Wikipédia: nébuleuse en émission

     Les nébuleuses obscures :

    Les nébuleuses sombres, nébuleuses obscures ou encore nébuleuses d'absorption sont des régions où les poussières du milieu interstellaire semblent se concentrer en grands nuages qui apparaissent en régions pauvres en étoiles.

    Source : Wikipédia : nébuleuse obscure

    Les nébuleuses diffuses :

     Les nébuleuses diffuses se distinguent par leurs émissions lumineuses, au contraire des nébuleuses obscures. Parmi les nébuleuses diffuses, sont distinguées :

    • Les nébuleuses en émission. La lumière est émise par du gaz ionisé. Parmi elles, les régions HII qui sont d'importants centres de création d'étoile.
    • Les nébuleuses par réflexion. La lumière émise par les étoiles proches est réfléchie.    

    Source : Wikipédia : nébuleuse diffuse

     

    L'univers et ses mystère : Les nébuleuses

    https://www.youtube.com/watch?v=_4bf6xPt8Kg

    La nébuleuse d'Orion (M42) : 

    Quelques nébuleuses

     

     

      

      

      

      

      

     

    Petite précision : Cette nébuleuse est à environ 1 500 années-lumière de nous et mesure 30 années-lumière (soit 100 mille milliards de kilomètres). Elle se situe dans la constellation d'Orion et est visible a l'œil nu (à la campagne ). On peut l'observer en hiver (en novembre pour la pointer à minuit) pour l'hémisphère-nord.

     

     

    La nébuleuse de la Lyre ou de l'anneau (M57):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : Cette nébuleuse est à environ 2 000 années-lumière de nous. Elle mesure 0,5 année-lumière de large (soit "6 mois-lumière"). Comme l'un de ses noms l'indique, elle se situe dans la constellation de la Lyre. Elle est visible de juin à novembre dans l'hémisphère-nord. C'est une nébuleuse planétaire (voir Les Etoiles pour savoir comment se forme une nébuleuse planétaire).

     

     

    La nébuleuse de la Lagune (M8):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

    Petite précision : Cette nébuleuse est à environ 4 000 années-lumière de nous et fait 50 années-lumière de diamètre. Elle se situe entre la constellation du sagitaire et celle du serpentaire (l'un des 13 signes astrologiques souvent oublié).On peut l'observer dans l'hémisphère-nord en été (de juillet à septembre)

     

     

    La nébuleuse de l'Haltère (M27):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : Elle est aussi appelée la nébuleuse Dumbell. Elle se situe à un peu moins de 1 000 années-lumière de la Terre. Et mesure 2,5 années-lumière de large (soit 2 années-lumière et 6 mois-lumière). Elle est est dans le triangle d'été c'est-à-dire entre la constellation du Cygne, de la Lyre et de l'Aigle et plus précisément dans la constellation du petit renard. On peut l'observé tout l'été jusqu'en novembre (dans l'hémisphère-nord). C'est une nébuleuse planétaire.

     

     

    La nébuleuse de l'aigle (M16):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

     

    ce sont les pilier de la création situés dans la nébuleuse de l'aigle (voir la photo juste en dessous).

     Petite précision : Elle est assez connu avec cette image mais reconnaissez-vous l'image d'en dessous ? Eh oui, c'est la même si vous cliquez dessus vous la verrez en plus grand et vous pourrez sans doute distinguer ces 3 colonnes de gaz et de poussière vers le centre de l'image. Elle se situe entre la constellation de l'aigle, du serpentaire (L'un des 13 signes astrologique. Oui, on l'oublie tout le temps.) et le sagittaire.

    Quelques nébuleuses

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La nébuleuse du Crabe (M1 ou SN 1054):

    Quelques nébuleuses

      

     

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : On l'a vu exploser de juillet 1054 à avril 1056 (c'est long !), et observée par un astronome chinois (dans ce cas là, quand je dis observée c'est à l'œil nu). Elle a été observée (et là avec un instrument) pour la première fois en 1731 par John Bevis , puis en 1758 par Charles Messier qui en fait le premier objet de son catalogue (catalogue Messier, d'où vient le M de M1 ou autre). C'est un rémanent de supernovae au centre de laquelle ce trouve une étoile à neutron (un pulsar plus précisément, voir l'article sur Les Etoiles). Elle se situe dans la constellation du Taureau.

     

     

     Les nébuleuses papillons

    En effet 2 nébuleuses sont appelés nébuleuse papillon dont celle du Cygne et celle de l'Hélice surnommé "L'Œil de Dieu".

    La nébuleuse du cygne (M17):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : Elle est aussi connue sous les noms suivant : Oméga, du Fer à Cheval ou du Homard. Elle se situe non loin de la nébuleuse de l'Aigle c'est-à-dire entre les nébuleuses de l'Aigle, du Sagittaire et du Serpentaire (L'un des 13 signes astrologiques). Elle est à environ 5 500 années-lumière de la Terre (c'est très loin). C'est une nébuleuse en émission c'est-à-dire qu'elle diffuse des lumières colorés. 

    Autre image de cette nébuleuse :

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La nébuleuse de l'Hélice (NGC 7293):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : Elle est aussi surnommé "L'Œil de Dieu". Elle est à environ 489 années-lumière de la Terre. C'est l'une des nébuleuses planétaire la plus proche du système solaire/de la Terre. Et elle mesure environ 3 années-lumière de large. On peut la confondre avec la nébuleuse de la Lyre à l'œil humain qui sont toutes les deux des nébuleuses planétaires. Elle se situe dans la constellation du Verseau (qui elle même se situe à proximité du poisson austral).

    Autre photo de cette nébuleuse en infrarouge : 

    Quelques nébuleuses

      

      

      

      

      

      

     

     

     

     La nébuleuse de la Rosette (NGC 2237) :

    Quelques nébuleuses

     

     

     

      

     

     

    Petite description : Elle se situe à environ 5 000 années-lumière de nous, et va de 50 à 100 années-lumière de large. On la trouve dans la constellation de la Licorne (dans l'hémisphère-sud). Au centre de sa cavité ce trouve un amas ouvert (donc contient de jeunes étoiles) connu sous le nom de NGC 2237. Ne pas confondre cette nébuleuse avec celle de la Lagune.

     

     

    V838 Monocerotis :

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

    Petite description : Se situant dans la constellation de la Licorne (dans l'hémisphère Sud), elle est à 20 000 années-lumière. En 2002, elle devint l'étoile la plus brillante de toute la galaxie. Les scientifiques ne savent pas pourquoi elle a explosée, certain pensent que cela est dû à la collision de 2 étoiles.

    Autre photo (l'évolution de la nébuleuse):

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nébuleuse du Cône (NGC 2264) : 

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

    Petite description : Elle est à environ 2 500 années-lumière dans la constellation de la Licorne (dans l'hémisphère Sud), et découverte en 1785. Elle fait parti de NGC 2264 dans lequel se situe aussi l'amas Arbre de Noël. Il s'agit d'une nébuleuse obscure.

     

     Nébuleuse du Clown (NGC 2392) :

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : Cette nébuleuse aussi appelé la nébuleuse de l'Esquimau et se situe dans la constellation des Gémeaux à 3 750 années-lumière de la Terre. Elle fut découverte par William Herschel en 1787. C'est une nébuleuse planétaire.

     

     

    Nébuleuse de la Tête de cheval (IC 434) : 

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

    Petite précision : Officiellement connue sous le nom de Barnard 33, c'est une nébuleuse obscure dans la constellation d'Orion. Elle est située juste en dessous de Alnitak (ζ Ori), l'étoile la plus à l'ouest de la ceinture d'Orion. Et elle est distante de la Terre d'environ 1 500 années-lumière.

    Autres photos : 

    Quelques nébuleuses

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quand elle a moins de zoom par rapport à celle d'avant (si vous voulez voir où se situe la "Tête de cheval" il faut regarder en haut à gauche, à peu près).

     

     Si vous avez des questions vous pouvez me les posez en commentaire ou par messages privés et j'essaierai de vous répondre du mieux que je peux.

     

     

     

     

    « La vie extraterrestreCasses têtes »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :